A propos de moi et des cocottes

A propos de moi et des cocottes

Qui suis-je ?

logo-une-cocotte-en-fonteJe m’appelle Emilie, j’ai 30 ans et vit en banlieue parisienne. Aujourd’hui jeune active, fraîchement mariée, je vis à cent à l’heure. Métro, boulot, dodo, sorties entre amis, week-ends dans nos familles, nous n’arrêtons pas. Aussi, nous essayons de conserver un certain équilibre alimentaire et de manger le plus sainement possible, notamment en cuisinant en cocottes.

Comment m’est venue ma passion pour la cuisine ?

Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours été passionnée par la cuisine. Petite, je flânais au milieu des casseroles de mes grand-mères et de ma mère, reniflant les délicieuses odeurs de cuisson. Pâtisserie, confitures, viandes en sauce, je les regardais s’activer autour de leurs cuisinières, préparant de délicieux plats.

Mais pourquoi les cocottes ?

avis-test-cocotte-staub-ovale-3Je trouve la cuisine à la cocotte très saine et hyper savoureuse. Tout le monde connaît les cocottes en fonte émaillée ou non. Mais tout le monde ne les utilise pas, ce que je trouve dommage. En effet, une préparation en cocotte n’est pas forcément plus longue ou plus compliquée qu’une cuisson à la poêle. Elle présente de nombreux avantages, notamment sur le goût des aliments.

Dans mon enfance, je regardais mes grand-mères préparer leurs plats mijotés ou au four dans leurs immenses cocottes en fonte. Impossible pour moi à l’époque de participer, les cocottes étant bien trop lourdes pour mes bras de petite fille. Mais depuis, je me suis bien rattrapée. Je suis, comme je me plais à le dire, une “cocotte addict”.

J’ai plaisir à reproduire et revisiter certaines recettes de mon enfance en utilisant soit les ustensiles magiques et intemporels des mes grand-mères, soit en innovant avec mes nouveaux appareils.

Nostalgie de mon enfance

J’utilise très souvent la vieille cocotte en fonte rouge Le Creuset de ma grand mère. Intemporelle, je la sort dès que j’ai une viande ou un plat mijoté à préparer. Au début, je ne maîtrisais pas totalement mes cuissons. Mes blanquettes ou boeufs bourguignons ont quelques fois légèrement trop cuit. J’ai dû alors chercher des conseils pour nettoyer et entretenir ma cocotte qui gardait des traces de mes préparations. Je me suis également renseignée sur les modèles et marques de cocottes que je pourrais utiliser. Maintenant, en toute modestie, je pense être devenue experte sur les cocottes en fonte.

Certaines de mes amies sont elles aussi de grandes fans de ce mode de cuisson, redevenu à la mode ces dernières années. Elles utilisent d’autres modèles de marmite en fonte, de différentes marques. L’une d’entre elle ne jure que par les cocottes Staub, utilisées par les plus grands chefs tels que Paul BocuseD’autres sont plutôt fans des mini-cocottes. A l’heure des verrines et mini-plats, elles adorent soigner la présentation de leurs plats en proposant des petites cocottes individuelles. Effet garanti à table !

J’ai donc décidé de vous partager ma passion, mes conseils et mon expérience des cocottes en fonte avec vous. J’espère vous aider, si comme moi, vous avez récupéré, par hasard dans un placard, une cocotte en fonte. Comme le génie qui sort d’une lampe, on peut faire des merveilles avec un peu d’imagination et de conseils. J’espère que ce site vous aidera à faire sortir le génie qui sommeille en vous…
Enfin, pour celles et ceux qui se le demanderaient, mon plat préféré ? Un risotto au thym, citron et calamar… en cocotte bien entendu !